Recette Savon au CBD - Sixty8 - Acheter du CBD suisse en ligne

Recette Savon au CBD

12 novembre 2020

Recette Savon au CBD

Pourquoi fabriquer son savon au CBD soi-même ? Il est très difficile de trouver du savon au CBD dans le commerce, malgré ses propriétés hydratantes et anti-inflammatoires pour la peau. 

Le CBD participe à réguler la production de sébum et plusieurs études ont également montré que le CBD aide à traiter les affections cutanées, comme l’eczéma ou le psoriasis. Le cannabidiol contient également des nutriments comme la vitamine E qui aident à nourrir et à protéger la peau. 

De plus, la plupart des savons vendus dans le commerce contiennent de l’huile de palme qui est plus économique mais dont la culture détruit la biodiversité dans de nombreux pays. En plus des conséquences écologiques, ces savons sont souvent saponifiés à chaud, pour gagner du temps, ce qui détériore la qualité des huiles et leurs propriétés. Certains industriels utilisent même des composants qui irritent la peau comme des agents de synthèse (l’EDTA), des parabens ou encore des parfums de synthèse. 

Fabriquer son propre savon saponifié à froid (ou SAF pour les connaisseurs) permet donc d’avoir une peau propre et hydratée, tout en respectant la nature. La technique reste relativement simple, mais quelques précautions sont de rigueur ! 

On vous explique tout !


Savon au CBD

  • Temps

    3h + 4 semaines de cure

  • CBD

    1g

  • Difficulté

Ustensiles

  • Une balance précise (au 0,01 gramme près).
  • Un grand bol en inox pour diluer la soude dans l’eau
  • Une spatule en bois, inox ou silicone
  • Une casserole pour faire fondre les beurres et huiles solides au bain-marie
  • Un grand récipient en inox pour la préparation de la pâte à savon
  • Un thermomètre
  • Un mixeur plongeur
  • Des moules en silicone
  • Du papier pH (facultatif – pour tester le savon une fois la cure terminée)
  • Des gants spéciaux pour les produits chimiques
  • Un masque respiratoire (les vapeurs de soude sont toxiques)
  • Des lunettes de protection
  • Des vêtements adaptés (manches longues et pantalon)
  • Un tablier
  • Des chaussures fermées

Du vinaigre blanc à porté de main, afin d’en mettre immédiatement sur la peau en cas de brûlure (Vous avez vu Fight club??)

Pas d’aluminium ! Et le verre n’est pas recommandé à long terme !

Ingrédients

  • 170g d’huile de coco
  • 737 d’huile d’olive extra vierge (issue d’une première pression à froid)
  • 28g d’huile de ricin
  • 283 g d’eau déminéralisée
  • 1g d’isolat de CBD
  • 124g de soude caustique (à ne pas confondre avec du bicarbonate de soude, des cristaux de soude ou du percarbonate de soude !). La soude caustique doit être composée à 100% de soude, l’étiquette doit indiquer le symbole NaOH.

Attention, ne modifiez pas les huiles de cette recette ! Soyez attentif aux grammages de chaque ingrédient !

Recette

Avant de commencer la préparation, préparez tout votre équipement, protégez votre plan de travail avec du papier journal et lisez attentivement la recette avant de vous lancer.

1. Pesez et faites fondre au bain marie 170g d’huile de coco (certainement solide). Une fois que l’huile de coco est fondue, ajoutez 737g d’huile d’olive et 28g d’huile de ricin ainsi qu’1g d’isolat de CBD dans un saladier. Le mélange doit être compris entre 37 et 46 ºC !

Attention de ne pas chauffer les huiles, la température doit être suffisante pour faire fondre l’huile de coco, mais pas la faire cuire.

2. Pesez 283g d’eau et versez la dans un autre bol en inox.

3. Pesez et versez ensuite 124g de soude doucement dans le bol en inox avec l’eau et mélanger avec une spatule.

Vous pouvez verser la soude le long de la paroi du saladier pour éviter les éclaboussures, qui pourraient vous brûler ! Faîtes également très attention aux vapeurs qui peuvent être toxiques ! N’hésitez pas à vous mettre dehors pour réaliser cette étape si votre espace de travail n’est pas suffisamment aéré !

4.  Lorsque la soude est dissoute et que l’eau est à nouveau translucide, attendez que la température du mélange eau/soude soit comprise entre 37 et 46°c.

Il est important que la différence de température entre les huiles et la soude ne dépasse pas 10°c lors du mélange.

5. Lorsque les deux mélanges sont de températures équivalentes, versez lentement le mélange soude/eau dans le saladier avec les huiles en mélangeant vigoureusement avec une spatule. Puis mélangez avec un mixeur plongeur. Mixez jusqu’à l’apparition d’une « trace ». 

La trace est un moment très important car cela indique que le savon commence à se solidifier. Lorsqu’on fait couler un peu de pâte, cela laisse une trace dans le saladier : la préparation n’est plus aussi liquide qu’avant et semble s’épaissir. Il faut continuer de mélanger tant que cette « trace » n’est pas encore visible. Cela peut varier entre quelques secondes et plusieurs minutes. 

  • Pas de trace = la pâte est très liquide et ne laisse pas de trace. Le risque de déphasage est important, il faut continuer à mixer.
  • Trace fine = La pâte à légèrement épaissi et laisse une légère trace à la surface. Elle nappe la cuillère à la manière d’une crème anglaise. C’est à ce moment que vous pouvez commencer un “marbrage” en ajoutant des pigments de couleur dans la moitié de votre pâte. 
  • Trace franche = cette fois, la pâte a bien épaissi et laisse une trace bien visible. C’est le moment idéal pour mettre en moule : la pâte est suffisamment fluide pour être moulée facilement et le risque de déphasage est nettement réduit.

6. Versez ensuite la pâte homogène dans les moules choisis.

7. Laissez reposer 24 à 48 heures avant de démouler vos savons avec des gants.

8. Laissez reposer votre savon 4 semaines dans un endroit aéré, tempéré et à l’abri du soleil pour que la saponification soit totalement terminée.

Le PH va alors baisser et doit se situer entre 8,5 et 10 (plus la valeur est haute, plus le savon va assécher la peau). Ce temps de séchage est appelée « la cure ».

Astuces

Comme la soude caustique peut causer des brûlures, il faut éviter au maximum d’exposer votre peau. Pour plus de sécurité, nous vous conseillons de garder une bouteille de vinaigre blanc à proximité afin de neutraliser rapidement une potentielle brûlure causée par de la soude caustique.

Point important : bien respecter l’ordre de cette recette. La soude caustique doit toujours être versée dans l’eau (et non pas l’inverse pour éviter les réactions chimiques). Au contact de l’eau, la soude caustique chauffe et libère des vapeurs toxiques.Donc bien ventiler la pièce.

Il est vivement déconseillé d’utiliser un récipients en aluminium pour le mélange eau/soude, celui-ci peut réagir au niveau moléculaire avec votre mélange et vous faire rater vos savons. 

En ce qui concerne le verre, c’est moins grave, il ne vous fera pas rater votre recette. La soude peut néanmoins sur le long terme abîmer voir briser votre récipient en verre si vous faîtes régulièrement votre savon.
Possibilité d’ajouter des pigments à votre préparation pour plus d’esthétisme, plusieurs options existent : argile verte, colorant naturel, poudre de curcuma, jus de betterave via la technique du marbrage


Si vous souhaitez modifier les huiles de la recette :

Chaque huile a un profil différent en acides gras et c’est les acides gras qui vont donner l’indice de saponification qui vont déterminer la quantité de soude nécessaire. Si vous souhaitez changer les huiles, vous devez refaire tous les calculs pour connaître la bonne quantité de soude à utiliser.

Pour ce calcul, vous devez multiplier l’indice de saponification à la soude caustique (NaOH) par le grammage. 

Par exemple : si je mets 200 grammes d’huile d’olive avec un indice de saponification à la soude caustique de 135 milligrammes (0,135 grammes), je fais 0,135×200 = 27. Il me faudra donc 27 grammes de soude pour 200 grammes d’huile d’olive. Pour vous aider, vous pouvez utiliser un calculateur automatique de saponification : http://bit.ly/CalculateurSAF

Si vous décidez de modifier la recette, prenez grand soin de vérifier vos calculs ! Que vous les fassiez à la main ou à l’aide d’un calculateur.


Aucun commentaire

Soyez le premier à saisir un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Pancakes au CBD


Témoignage sur l'arthrose